Réponse au Président l'UNAF/Section Régionale de Guyane (suite)

25 janvier 2008 - 00:00

Cette saison et seulement trois fois en Promotion d’Honneur. Les deux équipes étaient seulement séparées de deux points avant cette rencontre (8ème et 9ème au classement général). Comment expliquer encore que pour une rencontre entre le 9ème et le 10ème (

cette saison et seulement trois fois en Promotion d’Honneur. Les deux équipes étaient seulement séparées de deux points avant cette rencontre (8ème et 9ème au classement général). Comment expliquer encore que pour une rencontre entre le 9ème et le 10ème (10ème journée), deux équipes seulement séparées par un point au classement général, l’on puisse désigner un trio d’arbitres inexpérimentés. Je vous laisse apprécier. Est-ce de l’incompétence où seulement la volonté de nuire ? D’autant que ce n’est pas la première fois et c’est toujours l’OLYMPIQUE de CAYENNE qui en subit les conséquences (saison 2006/2007, match au sommet de la Promotion d’Honneur, ASC BLACK STARS/OLYMPIQUE DE CAYENNE, les arbitres désignés sont envoyés sur un mauvais terrain. Il faut l’intervention du Président de la Ligue pour qu’ils acceptent de venir sur le bon terrain alors que le responsable des désignations le leur interdit. Le match commence avec une demi-heure de retard et dans une mauvaise ambiance). Nous pourrions citer de nombreux autres exemples.
Quand le Président de la CRA écrit je cite (sans correction) : « C’est dommage que certains officiels n’aient pas encore compris que l’arbitrage doit être pris au sérieux » (procès verbal de la CRA du 17/12/07 publié dans le BOI de la Ligue n°70 du 1/12/07) parlant de l’arbitrage du week-end, je crois être en droit de m’interroger sur le sérieux de certains arbitres.
Enfin, quand les résultats des tests d’effort (test de Cooper encore utilisé par la CRA) montrent que seulement trois arbitres ont la condition physique nécessaire pour arbitrer, de qui se moque-t-on ?
Quand on est exigeant avec les autres, on se doit d’abord de l’être avec soit même !
Il est vrai que plusieurs de ces messieurs ne pensent qu’aux indemnités. Le Président de l’UNAF se permettant même d’affirmer, lors des négociations avec le Comité Directeur de la Ligue sur l’augmentation des diverses indemnités que perçoivent les arbitres, que l’état du football guyanais et les conséquences que pourraient avoir ces augmentations ne sont pas son souci.
Sans sombrer dans la paranoïa ni croire que nous sommes persécutés, depuis plusieurs années, nous avons constaté des aprioris négatifs de certains dirigeants de l’arbitrage (Commission Régionale de l’Arbitrage et UNAF). Ce constat a été conforté à de nombreuses reprises par les désignations souvent surprenantes pour nos matchs (désignation d’arbitre récusé, arbitre de St Laurent quand nous recevons, arbitre de St Laurent quand nous jouons à St Laurent, arbitre n’ayant pas le niveau de la compétition, …) et le comportement mal intentionné de quelques arbitres qui vont jusqu’à tenir des propos insultants voire xénophobes à nos joueurs.
Nous avons compris depuis longtemps que notre équipe dérange de nombreuses personnes dans la société guyanaise et que notre action va à l’encontre de ceux qui prônent le raciste, la xénophobie et l’exclusion. Le rapport tendancieux de Monsieur Alain JEAN-FRANCOIS, il y a deux saisons, étant s’il le fallait la preuve de cette volonté de nuire.
Mais nous sommes fiers de ce que nous faisons car nous avons la conviction que la jeunesse guyanaise dans toute sa diversité, trop souvent délaissée, mérite que nous lui donnions de notre temps pour l’aider à éviter les nombreux pièges (délinquance, drogue, prostitution, …) qui la guettent dans une société guyanaise qui ne lui offre guère de perspectives. Le sport en général et le football en particulier sont des facteurs d’intégration sociale, surtout dans notre pays. En Guyane, l’engouement qui existe autour du football peut en faire un merveilleux outil de sociabilisation de notre jeunesse. C’est l’objectif majeur que nous nous sommes fixés depuis longtemps. Ce que nous avons réalisé jusqu’à maintenant ne peut que qu’asseoir nos convictions.
Il y a là une tentative de diaboliser notre équipe.
Nos joueurs ne sont certainement pas des « saints », mais je peux affirmer avec force qu’aucun joueur ou dirigeant de l’OLYMPIQUE DE CAYENNE (au moins depuis que je suis Président) n’a agressé ni physiquement ni verbalement d’officiels de la Ligue de Football de la Guyane. Toutes les équipes ne peuvent pas en dire autant et pourtant elles n’ont pas droit au traitement qui nous est réservé. Plusieurs décisions de la Commission Régionale de Discipline montrent que des dirigeants, des joueurs d’autres clubs sont sanctionnés pour agressions physiques ou verbales (5 ans de suspension pour trois joueurs pour agression physique, 5 matchs de suspension pour un joueur pour agression verbale envers un arbitre, huit mois de suspension d’un dirigeant de club pour agression verbale et insulte raciste envers un arbitre, …), le stade de Saint Laurent a été interdit pendant six mois suite à l’agression d’un arbitre. Il n’y a jamais eu de réactions de l’UNAF. Pourquoi ?
Au cours de la saison 2006/2007 deux joueurs seulement de l’OLYMPIQUE de CAYENNE ont été expulsés au cours d’un seul match, pour comportement antisportif. Pour cette saison qui est beaucoup plus difficile, nous n’en sommes qu’à deux expulsés après quinze matchs et notre moyenne d’avertissement est de deux. Nous ne sommes pas si mauvais que certains veulent faire croire à la lecture des procès verbaux de la Commission Régionale de Discipline.
Les arbitres honnêtes qui officient chaque weekend pourraient le confirmer. Ils nous entendent insister auprès de nos joueurs pour qu’ils ne discutent pas les décisions arbitrales.
Nous formons nos joueurs pour qu’ils apprennent à dominer leurs émotions et frustrations, qu’ils jouent en faisant abstraction des décisions arbitrales même si parfois les injustices que nous subissons sont difficiles à admettre.
Notre action dans le football ne vise pas à faire valoir des intérêts personnels mais est simplement une contribution à l’amélioration du sort réservé à notre jeunesse. Nous savons que cela dérange certain hauts responsables qui prônent une politique d’exclusion. Mais nous avons la conviction que nous menons une action juste et nous nous battrons pour pouvoir travailler en paix avec la jeunesse de notre pays.
Oui, je prétends avoir une bonne connaissance des Règlements Généraux, du Règlement Sportif de la LFG, de son Règlement Intérieur, de ses statuts et des lois du jeu, mais cela ne s’est pas fait par « l’opération du saint esprit ». J’ai pris le temps d’étudier et de faire des recherches. Je consacre du temps à l’étude. Que chacun en fasse autant au lieu de chercher à dénigrer ou à détruire, le football guyanais pourra évoluer dans plus de sérénité et notre jeunesse pourra en bénéficier pour son épanouissement.
J’en profite pour rappeler au Président de l’UNAF, les dispositions de la loi 12 (lois du jeu) qu’il semble méconnaître (article paru dans France Guyane du mercredi 23/01/08 dans lequel il est cité à plusieurs reprises) puisqu’il indique qu’il ne pouvait y avoir exclusion du gardien du SC KOUROUCIEN qui n’était pas en position de dernier défenseur. Le fait d’être en position ou pas de dernier défenseur n’est pas la préoccupation de l’International Board dans la loi 12 mais le fait, je cite, d’ « annihile une occasion de but manifeste d’un adversaire se dirigeant vers son but en commettant une faute passible d’un coup franc ou d’un coup de pied de réparation ». Le fait qu’un gardien qui a été dribblé retienne délibérément le joueur qui va ensuite vers le but vide est l’annihilation volontaire d’une occasion de but manifeste. Il est surprenant que, le vénérable formateur des arbitres, ignore ce point important des lois du jeu et directives de la FIFA.
Il ferait mieux de se consacrer à l’étude au lieu de se perdre en conjecture et de se répandre dans des polémiques stériles.
Je regrette que l’on veuille faire croire que le football guyanais est violent. Le football guyanais n’est pas violent. La lecture des procès verbaux des commissions centrales de la FFF pourrait calmer le

Commentaires

Lucas Unc du Tbr est devenu membre 7 mois
Julien Monod est devenu membre 9 mois
Luc Djackson est devenu membre 12 mois
[Sujet supprimé] et [Sujet supprimé] 1 an
EDF 1 an
La récompense des champions de Guyane U15 2014 : Un weekend à Krik Koko Vilaj (27 et 28/09/14) : nouvelles photos plus de 2 ans
La récompense des champions de Guyane U15 2014 : Un weekend à Krik Koko Vilaj (27 et 28/09/14) plus de 2 ans
Voglino Fidel a commenté SENIOR 2006/2007 plus de 2 ans
Voglino Fidel a commenté Nos U13 vainqueurs du Tournoi de l'A.S.C. REMIRE plus de 2 ans
Voglino Fidel a commenté SENIOR 2006/2007 plus de 2 ans
TOURNOI U13 DE L'U.S. MATOURY 2013 : nouvelles photos plus de 2 ans
TOURNOI U13 DE L'U.S. MATOURY 2013 plus de 2 ans
Kilou Man'n est devenu membre plus de 2 ans
djackson ludovic est devenu membre plus de 2 ans
1/2 FINALE DE LA COUPE DE GUYANE plus de 3 ans

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 6 Joueurs
  • 2 Supporters

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement l'actualité du club par e-mail

OU